Emma avait retrouvé son gros chat. Elle savait que la nuit serait moins pire.

Jules apréhendait un peu. Il ne lui avait pas dit, mais il faudra qu’il empêche Mallow de la réveiller si elle fait un cauchemar… Sinon les résultats peuvent être biaisés. Ils passent une soirée tranquille. Jules se gave de café. Elle s’endort assez tôt… Jules envoit un message à Enzo pour lui dire qu’elle dort. Jérôme ne dort pas encore, il est trop tôt pour lui.

Il surveille le rythme de sommeil d’Emma sur son téléphone (qu’il a synchronisé avec l’outil d’Enzo, ainsi Enzo peut aussi avoir les résultats que le téléphone de Jules lui envoit).

22h. Elle commence à s’agiter. Jules entre discrètement dans la chambre. Elle dort sur le côté gauche. Il la regarde dormir avec Mallow qui monte la garde dans ses bras. Il se demande comment il peut surveiller Emma puisqu’il dort à poings fermés, comme sa maîtresse. Il prend une chaise et reste là à les regarder sans faire le moindre bruit. Emma a toujours eu un sommeil léger mais il savait quoi faire pour ne pas la réveiller. Il observe les courbes sur son téléphone qui commencent à s’agiter. Mais ne voit aucun signe physique encore… Mallow ouvre un oeil et met une patte sur le nez d’Emma. Les courbes se calment. Il ne peut pas encore l’enlever… Jérôme n’est toujours pas endormi et Emma le tient dans ses bras.

Les courbes font un pique enorme. Emma ne bouge encore pas. Mallow par contre se reveille. Il lui donne un petit coup de tête. Jules le récupère à ce moment-là. Et bien qu’il connaisse Jules, Mallow se met à cracher. Il sait que son humaine est enfermée dans ce cauchemar. Qu’il est le seul à pouvoir l’aider. Mais Jules, même s’il le sait aussi, ne peut pas le laisser faire et va l’enfermer dans la pièce voisine.
Le chat miaule à la mort, griffe la porte pour tenter de l’ouvrir. Jules tente de l’amadouer avec une petite boite de thon. Mais même ça, Mallow n’en veut pas.

Jules retourne voir Emma, il n’aurait pas dû la laisser seule. Des marques se dessinent sur son corps. Il n’arrive pas la réveiller. Il appelle Enzo en panique.

– Je sais plus quoi faire, elle a des marques. Elle va mourir !
– Jérôme s’est endormi il devrait arriver. Laisse trois minutes. Pas une de plus, 3 minutes juste et tu envoies le chat si ça ne se calme pas d’accord ?
– OK.

Jules prend le chronomètre de son téléphone. Trois minutes. Pourquoi trois minutes ? Il se passe quoi en trois minutes ? Elle peut mourir ? Elle peut juste être blessée ? Il ne quitte pas son chronomètre des yeux.

Emma se calme doucement. Il sort de la pièce, il rappelle Enzo.

– Elle s’est calmée. Pourquoi trois minutes ?
– On en parle plus tard, je pense qu’ils sont ensemble. Et que… qu’importe la distance elle l’appelle…

Jules surveille. Le reste de la nuit est calme. Mallow a enfin mangé le thon et s’est rendormi avec son humaine sans la réveiller.

Jules s’est endormi, Emma se réveille avec Mallow et file sous la douche. Pour elle ces nuits sont loin d’être comme ces nuits d’avant. Elles sont reposantes. Apaisantes.

Elle laisse Jules dormir encore un peu… Il n’a pas dormi beaucoup le pauvre… Elle en profite pour regarder discrètement les données de sa nuit… Le téléphone n’était pas vérouillé. Elle lit. Elle comprend les pics d’activité… Et elle comprend les pics plus bas. Elle ne se souvient pas de tout mais elle sait qu’il était là.

Elle prend un carnet et note ce dont elle se souvient. Une montagne, calme, puis la nuit, l’horreur… Des corps partout, des bestioles partout… des frissons se dessinent sur sa peau au seul souvenir de ce début de cauchemar… puis la montagne a repris le dessus et elle se sent apaisée… et plus seule surtout. C’est surtout ça qui lui fait du bien, de ne pas se sentir seule.

Elle termine son récit quand Jules se réveille… elle lui tend le carnet et lui sert un café.

Jules lit les mots d’Emma, parfois durs, parfois doux.

Ça sonne à la porte. Enzo et Jérôme arrivent. Enzo compare les deux rêves. Identiques encore…

– Il faudra que je trouve un ami pour analyser ça plus en profondeur. Vous avez une sorte de connexion. Je ne sais pas pourquoi ni comment, mais elle existe…
– Mais ils ne se connaissent même pas finalement…
– Oui Jules… Mais comme tu peux le voir, il n’y a pas besoin de se connaître physiquement pour avoir cette connexion… Ils se sont trouvés, tout simplement.
– Comme des âmes sœurs ?
– Non, il est protecteur mais pas amoureux.
– Et elle ?
– Elle semble attachée c’est indéniable… Mais plus à un grand frère qu’à un amant.

Jules semble soulagé. Bien qu’il ne soit pas amoureux de la personne qu’il considère comme sa petite sœur, il n’arrive pas à se faire à l’idée qu’un inconnu puisse être aussi proche et puisse potentiellement lui faire du mal.
Emma s’en doute un peu…

– Hey Jules… T’sais j’suis grande hein…
– Bah non pas vraiment.
– Je te merde. Et j’ai survécu à tout, alors zen, lui ne me fera rien et au pire je sais me défendre.
– C’est pas ça…
– Si c’est ça… Je gère je te dis.

Emme prend son gros chat sur les genoux…

– Bon du coup ça veut dire qu’il faut faire des tests pour savoir si ça va pas dans ma tête ?
– Pas besoin de faire des tests pour savoir que t’es câblée différemment…
– Ouais c’pas faux.
– Mais trouver comment ça fonctionne ça peut être intéressant…

Emma refait du café et pose du pain et de la confiture sur la table.

– Potentiellement je peux conquérir le monde avec ma tête déglinguée ?
– Non Piccolina, mais tu peux peut-être accomplir de plus grandes choses !
– Comme aller dans l’espace ? Résoudre des énigmes ? Sauver le monde d’un super vilain ? Faire disparaitre les Balkany ?
– Peut-être pouvoir entrer dans les rêves des gens ou les emmener dans tes rêves…
– C’est pourri comme don.
– Tu peux communiquer avec le monde !
– C’est bien ce que je dis. C’est pourri comme don.

Emma n’aimait pas plus les gens dans la vie que dans ses rêves… Mais comme ses rêves se confondaient souvent avec la réalité… Et qu’elle n’arrivait pas différencier ses rêves du réel… Peut-être qu’elle pourrait enfin combattre son anxiété ?

Même si elle n’y croyait pas vraiment, elle était curieuse de savoir comment cette expérience allait finir et surtout comment pouvait elle être faite… Elle ne croyait pas vraiment à tout ça… Elle ne comprenait même pas comment Enzo et Jules pouvaient être sûrs qu’elle était avec Jérôme dans ses rêves… Ils n’avaient ni le son ni les images après tout. Seuls les deux intéressés pouvaient savoir ce qu’il se passait.

Emma avait passé sous silence certains détails de ses rêves… Jérôme avait visiblement fait de même… Il avait compris qu’elle ne voulait pas en parler. Et elle lui faisait confiance, elle savait qu’il n’en parlerait pas plus.

Peut-être qu’un jour elle racontera ces détails, ou peut-être que ces détails tomberont simplement dans l’oubli.

Mallow ronronnait sur les genoux de son humaine alors qu’elle était soulagée d’avoir fini ces tests… Appréhendant cependant la suite des événements…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.