Et oui, moi, j’ai réussi à passer quatre jours à Pas Sage en Seine. Si tu ne connais pas, c’est un festival où il y a des conférences qui peuvent parler d’un peu tout et n’importe quoi, faites par des gens qui ont envie de parler de quelque chose parce que ça leur tient à cœur. Bien entendu, il faut une sacrée équipe pour gérer tout ça.

Pourquoi s’infliger ça

C’est con mais beaucoup de gens m’ont demandé de venir… et j’ai résisté longtemps. Jusqu’en février où Dashcom m’a fait ses yeux de Dashcom avec son petit “non mais tu viens à PSES hein ?” avec Valère à côté qui ajoutait “ouais t’inquiète on l’emmènera de force de toute façon elle survit au FOSDEM c’est bon elle peut survivre à PSES !“… et donc voilà, j’ai craqué et j’y suis allée mais je brillais pas trop je t’assure.

Un peu d’histoire

Faut savoir quand même que j’avais déjà été à PSES, en 2013. Sauf que timide, trop de monde toussa toussa je suis restée dans mon coin à écouter studieusement les conférences. Je tenais les murs quoi. J’ai appris cette année que j’étais pas la seule à tenir les murs cette année là. Je sais pas si ça doit me rassurer mais c’est pourtant l’effet que ça me fait.
Du coup, arriver là sans connaître beaucoup de monde IRL c’était difficile pour moi. Pas mal d’anxiété, quelques nausées tout de même… un pas difficile à franchir.

Un début difficile

Donc j’arrive à la médiathèque de Choisy-le-Roi (ouais j’aurais grave préféré Bourg-la-Reine mais bon…). Je croise déjà un visage connu dehors, Xakan, et j’entre timidement à l’ouverture. La bière n’est pas encore prête. En même temps il est 10h. Il y a des gens. Je reconnais une autre tête, Luernos. Parfait, j’ai un putain de firewall là. Je vois des visages, je sais vaguement qui ils sont mais voilà… c’est hyper difficile pour moi, panique toussa toussa. Et là, je vois un mec qui était derrière la tireuse à bière avancer lentement avec une licorne peluche sur la main. Comme avec les gosses quoi. Bah t’sais quoi ? Ca fonctionne super bien (ouais, je sais, la honte). Bref, Tesla a réussi à m’approcher avec une licorne.

Puis, y’a une meuf qui vient direct me faire un câlin (j’étais total en flip et je me cachais derrière Luernos, Xakan et Djul (rien de mieux qu’un cluster de firewall pour se cacher)) mais je sais qu’elle est gentille, on papote sur les internets alors timidement je me laisse faire. Et voilà mon premier câlin d’OpenPony, sans alcool.
Zenzla m’a aussi approchée un peu sans alcool… Et le Roi m’approche, je dis bonjour timidement.
Finalement je suis assez contente, j’ai vomi sur personne xD

Des pressions à subir

Et enfin la bière est prête. Très bonne d’ailleurs, je te la conseille fortement. Après un verre (ou deux/trois j’sais plus trop), ça commence à aller bien mieux et j’arrive à parler aux gens. Du coup on commence doucement mais sûrement, on met des visages sur les pseudos. Je me souviens pas de tout, normal en même temps j’ai pas de mémoire.

Les gens arrivent, d’autres repartent avant de venir dire bonjour (finalement j’ai trouvé encore plus flippé que moi, hein PafZeDog ? :p)… des fois j’arrive à placer un pseudo assez facilement, parfois j’ai un doute. Parfois trop de monde s’entasse autour de moi alors je m’éclipse légèrement. Plein de groupes se forment finalement, tout le monde parle plus ou moins avec tout le monde.

Et une tête me dit quelque chose mais j’arrive pas à la replacer sur un pseudo… Ah mais oui ! C’est Genma !

Alors sinon, j’ai pas trop compris comment ni pourquoi, mais mon verre se remplissait souvent tout seul. Sisi j’te jure !

Bref j’ai subi la pression pirate jusqu’à sa mort, samedi en fin d’après midi. Après la pression on s’est rabattus sur des bières en bouteille. Heureusement que certains ont pensé à en ramener sinon on aurait tous mouru de soif !
Par contre, un grand merci à Tesla pour cette bière, merci à Luernos, Nolwenn et Prunus qui ont aussi assuré le service quand Tesla devait aller faire pipi. Et sincèrement, grâce à la bière pirate magique, non seulement j’ai pu parler à des gens, mais en plus j’ai grave bien dormi.

Des gens

Alors ouais, y’a des gens. Des gens que je connais sur les zinternets, avec qui je trolle, avec qui on parle… et j’avoue que ça m’a fait plaiz de voir ces gens. Je pense notamment à MathDaTech, Arnaud_Minable, PafZeDog, Aeris et AnonymeVicieux avec qui je papote/papotais pas mal mais que je n’avais encore jamais vus. Je pense aussi aux gens cités plus haut forcément hein ! Il y a aussi une personne que je ne citerai pas (si elle me lit elle se reconnaîtra forcément) avec qui je parle depuis plusieurs années maintenant et que j’ai enfin vue. Bah ça fait tout drôle. Et ouais j’ai eu grave du mal.
C’était peut-être le plus difficile d’ailleurs, connaître et parler vraiment à des personnes avec qui je me sens proche sans les avoir jamais vues.
Et il y a les gens que je connais déjà et que ça fait plaisir de voir ou de revoir comme Shaft, Porkepix et des gens cités plus haut. D’ailleurs Porkepix, si tu me lis un jour, maintenant tu peux viendre sur masto hein 😀

Je ne vais pas parler des gens à qui je parle tout le temps IRL comme M8t ou Valère parce que bon, y’a pas de challenge là. Enfin si, mais c’est eux qui l’ont.

Et il y a les nouvelles têtes, les nouveaux pseudos que ça fait plaisir de voir et que je prendrai plaisir à lire.

Les petites fiertés

Alors, c’est très con mais :
– J’ai attendu mon burger (très bon d’ailleurs) à côté de Tristan Nitot en mode FanGirl.
– J’ai enfin réussi à approcher Laurent Chemla et à aligner deux mots. J’étais à mon quatrième verre mais quand même.
– J’ai enfin réussi à approcher Benjamin Bayart et à aligner deux mots. J’étais à mon quatrième verre mais quand même.
– J’ai réussi à parler à des gens dimanche sans alcool. Et ça je t’assure que c’est limite un miracle. Bon j’suis un peu comme un chat, une fois que je connais les lieux et des têtes amicales je peux sortir de mon trou.
– J’ai survécu aux gros yeux de Prunus et du Roi. Difficilement mais j’ai réussi.
– Se faire repérer par un inconnu “au vu de la conversation tu dois être hackorn”

Les câlins

Alors les câlins… j’en ai eu de :

OpenPony (plein en plus c’est trop cool \o/), Prunus, Genma, Aeris, Numendil, Tesla, Caiu, Zenzla, Arnaud_Minable, keltounet et forcément un de mon roi.
Bah ça fait tout bizarre mais j’avoue que j’ai bien aimé.

Pas Sage en Seine, c’est plus qu’une grande famille, ce sont des gens qui t’ouvrent les bras avec une organisation de malade et un travail de malade pour qu’on puisse suivre des confs qu’on suit pas vraiment parce qu’on préfère papoter finalement. Ce sont des gens que, j’avoue, j’ai eu un pincement au cœur à quitter dimanche soir.

Alors merci, merci à l’orga, merci à l’équipe, merci à la médiathèque, merci aux anonymes et moins anonymes de faire de Pas Sage en Seine ce qu’il est aujourd’hui. Parce que C’est vous qui en faites les confs et l’ambiance avec toute la bienveillance qu’il faut (coucou Prunus :D) et qui faites que cet événement est une réussite malgré les streams qui sautent, le manque de sommeil, de café et de bière.

Des bisous.

6 réflexions sur “PSES: 4 jours sous pressions avec des crypto-terroristes

  1. C’était trop bien PSES \o/
    Je suis super content d’être venu et d’avoir rencontrer tout ce monde.
    ça fait plaisir de voir les humains derrière les pseudos, de voir toutes ces belles énergies 🙂
    datalove sur eux et sur toi <3

    1. coucou
      merci à vous aussi de nous avoir permis de suivre vos aventures à PSES . J’ai vécu la trouille de @pafzedog via masto .Je crois que je n’aurai pu la vaincre en vrai … rien que de sortir de l’avion …. et devoir trouver le bon RER toussa …
      En tout les cas grâce à vous tous , on a pu vivre PSES comme si on y était <3 .
      Et non @hackorn , je n'aurais jamais osé aller te voir ni aucun autre d'ailleurs …. peut être dans une petite ville ,sans avoir la foule et la circulation avant d'arriver jusqu'à vous ….

  2. Hackorn trop trop forte 😮
    Le jeudi j’ai entendu qu’elle n’était pas du tout à l’aise avec les gens alors je n’osais pas trop aller lui parler, le dimanche elle m’a fait un gros câlin pour me dire au revoir !
    Ton témoignage est très touchant et je t’admire beaucoup pour être sortie de ta zone de confort comme ça. Des bisous à toi <3

      1. Merci pour ton partage, c’est encourageant !
        Cette année j’ai tenu les murs comme tu dis, l’année prochaine j’essaie d’aligner plus de 4 mots 🙂

        La bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.