#MercrediFiction #2.4 – Le chaos.

Ils s’étaient endormis tous les trois dans le canapé… Lucie ne voulait pas rester seule et Victor l’avait bien compris. Malgré le stress, Groucha ronronnait. C’est que tout ne pouvait pas aller si mal que ça.


Lucie se réveillait lentement, le jour commençait à se lever… Elle alla préparer le café aidée de Groucha, toujours dans ses pattes. L’odeur de café chaud réveilla Victor.

– Tu as réussi à dormir un peu toi ?
– Oui ça va, les ronrons de Groucha me berçaient je crois… et toi ?
– Oui, je crois que oui… On va où aujourd’hui ?
– Dans ton…
– Et merde…
– oui pardon… j’sais pas… je ne sais même pas quoi faire là… on reste ici quelques jours ?
– On va déjà allumer la télé… voir ce qu’ils en disent…

Victor alluma la télé. Il aurait peut être mieux faire de s’abstenir. C’était le chaos total. Les grandes villes étaient en feu, Londres, Paris, Marseille, Berlin, Genève, Milan, Rome… pas une grande ville n’a été épargnée. Pas une. Des larmes coulaient le long des joues de Lucie. Elle attrapa Groucha et le serra fort contre elle.
– L’Europe ou le monde ? Il se passe quoi ?

Les journalistes n’avaient visiblement pas plus d’information qu’eux.

La première bombe a touché Paris cette nuit, à une heure du matin tout pile, heure locale. Nous n’avons aucune revendication, aucune explication et ne savons pas encore de qui proviennent ces bombardements.
Hier vers midi le Luxembourg, l’Allemagne, La Belgique et la France ont déjà été touchées. Mais nous ne pouvions rien diffuser sous peine de représailles. Les bombardements se sont calmés peu après trois heures du matin. Inutile de dire qu’il n’y a plus rien, C’est un miracle que les infrastructures de télécommunications n’aient été touchées qu’à Paris et Marseille. Il reste cependant…

– C’est quoi ce délire ?!
– Si les petites villes ne sont pas touchées on peut rester là encore un peu et on voit si on bouge demain… t’en penses quoi ?
– Je pense qu’on va faire ça oui… Bon du coup on joue à la switch ?
– T’es sérieuse là ?
– Tu veux faire quoi ? Honnêtement on est coincés ici, tu veux que j’ouvre un blog et qu’on raconte notre survie au monde entier en attendant de crever ?
– Baaaah… en fait les deux se tiennent…

Lucie sortit son PC…

– Bon si le dédié tombe… je redonde sur le tiens ?
– le mien est injoignable… il était à Paris… il est où le tiens ?
– Amsterdam… il devrait pas tenir longtemps… Il me reste un Raspberry PI au pire des cas… ça servira de backup au cas où.
– Je te demande pas si t’as besoin d’aide Lu ?
– Non ça devrait aller, t’sais installer un dotclear avec PostgreSQL faut pas sortir d’une école d’ingé hein…

Lucie installa le tout en moins de cinq minutes…

– Bon c’est fait… On commence avec les bombardements ?
– Oui… commence au taff…
– Tu écriras avec moi ?
– Tu veux que j’écrive quoi moi ?
– Ton histoire… comme la mienne… me laisse pas seule…
– Je relirai, ok ? et si tu oublies des choses on complètera ensemble, d’accord ?
– D’accord…

Elle commença a écrire, les mots sortaient de ses doigts comme s’ils étaient ensorcelés.

hackorn

Un peu magique, un peu trash, un peu tout, surtout rien. Mastodon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.