Vie privée : par où commencer ?

Suite à mon article, j’ai eu plusieurs retours. Je vais passer sur les personnes qui jugent sans connaître ce que je fais, et sans vouloir le savoir visiblement. Mais beaucoup m’ont demandé : vouloir changer oui… mais par quoi commencer ? 


Déjà la première question à se poser c’est quels sont vos besoins ? La seconde c’est jusqu’où voulez-vous aller ? Et bien entendu… quelles sont vos compétences et votre temps disponible ?

En fonction de vos besoins, il faudra regarder ce qui vous correspond le mieux. Je peux vous dire : “le mieux est d’être full auto hébergé(e) et ainsi de reprendre le contrôle de vos données”. Sauf que ça ne va pas vous aider… On ne devient pas auto hébergé(e) du jour au lendemain, juste parce qu’on en a envie. Il y a des connaissances à acquérir, des informations à assimiler, des bases à avoir… Ce n’est clairement pas impossible, à la base je n’ai aucune formation en informatique et j’ai réussi, vous pouvez donc réussir également sans trop de mal… mais ça demande du temps. Beaucoup de temps.

J’ai commencé à tripoter mes PC, puis j’ai fait des petits sites internet, puis je me suis dit “c’est cool et si je l’hébergeais ?” et c’est là que tout a commencé. J’ai pris un serveur dédié, et j’ai commencé à installer mon système (Debian) puis j’ai sécurisé un minimum, puis j’ai fait mon serveur web, puis serveur IRC, puis xmpp, puis mail, RSS et ça ne s’arrête jamais…

Sauf que ça je l’ai fait sur mon temps libre à la base. Et qu’au bout de plus de 10 ans il y a toujours des choses à faire, à améliorer, à mettre à jour etc… et ça demande également un budget que tout le monde n’a pas. Même un petit serveur dédié a un coût. Après il y a des alternatives…

Le serveur dédié :

Un serveur dédié est, comme son nom l’indique, un serveur qui est “à vous”. Vous le louez à un hébergeur (Online, OVH etc…) et vous pouvez jouer avec. Il est exposé à internet (puisque distant) attention donc à l’utilisation que vous en ferez. Quoi qu’il arrive, faites toujours attention à ce que vous partagez.

Du moment que c’est sur internet, rien n’est sécurisé à 100% et il y a toujours un risque, même minime, que vos données fuitent.

Vous pouvez tout héberger dessus normalement (en tout cas je n’ai pas vraiment eu de souci avec un dédié jusqu’à présent).
L’avantage c’est que c’est rarement down, une coupure de service peut arriver, mais c’est assez rare il faut le reconnaître.
Ensuite, le plus gros du travail reste à faire : il faut installer un système d’exploitation, le sécuriser un minimum et installer les services que vous désirez. Alors autant ce n’est clairement pas impossible, autant si vous n’avez jamais touché à ça ce n’est clairement pas ce que je vous recommande.

Un vieux PC dans un coin :

Vous avez un vieux PC (pas trop vieux quand même ?) qui prend la poussière ? Installez votre système d’exploitation et tentez d’apprendre avec ça pour commencer, ça suffit largement pour comprendre et apprendre (et jouer parce que c’est important aussi). Et si vous le connectez à internet et que vous ouvrez les ports de votre box/routeur ça vous fait un petit serveur chez vous. 

Un dédié comme un vieux pc, vous pouvez également vous simplifier la vie avec des outils qui vont vous guider.
Si vous avez un PC plus puissant, rien ne vous empêche de vous entraîner dessus non plus (mais mettez une machine virtuelle1 quand même, ça peut éviter de casser son système si on ne sait pas trop où on va).

Yunohost :

YunoHost est un outil qui vous permet d’installer et d’utiliser facilement votre propre serveur. Il vous propose des applications afin de faciliter l’installation de vos produits en fonction de vos besoins. Il vous aidera à faire un premier pas dans l’auto hébergement (mails, cloud, blog etc…)

La brique internet :

Vous n’avez ni PC à utiliser ni serveur ? Vous pouvez utiliser la brique internet comme vpn et mini serveur et vous rapprochez d’une association afin qu’elle vous aide à la mettre en place et vous explique comment le faire correctement. Elle fonctionne également avec Yunohost afin de faciliter le tout.

Vous ne voulez pas franchir le pas tout de suite mais vous aimeriez quand même utiliser des alternatives ?
Et bien ça existe aussi 😉

On y va ?
Je ne vais pas TOUT citer parce qu’il y aurait vraiment beaucoup beaucoup de choses, mais si vous avez des propositions n’hésitez pas à les faire en commentaires également.

Donc on commence par les mails : Pour sortir de Google, il est possible d’utiliser simplement les mails de votre fournisseur d’accès internet mais il est également possible d’utiliser Protonmail.
Ah… oui les mails sont accessibles sur mobile également, ça paraît évident (ou pas ?) mais il existe des applications telles que K9mail ou encore l’application Protonmail pour ça.

Pour quitter Facebook ?
C’est magique, parce qu’il existe Diaspora/Framasphère qui reste un équivalent assez proche et assez simple d’utilisation : il suffit de créer un compte et pof, ça marche juste.
Alors oui, il y a moins de monde… mais si tout le monde bouge dessus, bah il y en aura plus 😉 (Captain Obvious inside).

Et Twitter ?
Trop facile, il y a un équivalent (mais à 500 caractères parce que bon, on a plein de choses à dire quand même) qui s’appelle Mastodon. Le principe est d’avoir plein d’instances qui se causent entre elles. Le plus compliqué est d’en choisir une mais TheKinrar a fait ça pour nous aider à la choisir en fonction des goûts et des choix de chacun.

Je ne vais pas citer l’agenda, les clouds, des sites/blogs etc… mais vous pouvez aller visiter le site de framasoft qui fait ça très bien et mieux que moi.

L’avantage avec les produits de Framasoft, c’est que non seulement vous pouvez les utiliser… mais vous pouvez également les implémenter vous-même. 

Hostux propose également des services (instance Mastodon, hébergement d’images, mails, un pod Disaspora, un IRC etc…) que vous pouvez utiliser. 

Un dernier point important à mes yeux : les messageries instantanées. 

Aujourd’hui vous pouvez utiliser le chat Facebook, les DM Twitter, Hangout etc… mais il y a également des alternatives. Vous pouvez avoir une messagerie instantanée assez facilement avec Telegram, Signal, Wire où il suffit de s’inscrire et commencer à avoir vos amis dessus. 

Vous avez également l’alternative XMPP qui est un protocole de communication. Là il faut choisir un client (Gajim par exemple pour PC ou Conversations pour mobile) et créer un compte sur un serveur existant ou chez un ami à vous. 

Alors ? On commence quand ? 

——————————————–

1. Je savais que tu regarderais… Une machine virtuelle est une émulation de ton système. Si tu as un Windows mais que tu veux tester Linux en machine virtuelle, alors tu peux l’installer et il aura le même comportement qu’un système d’exploitation sur ton PC ou ton serveur. Pour faire une VM (Virtual Machine) tu peux prendre VMWare, libvirt/qemu… l’outil où tu seras le plus à l’aise finalement.

hackorn

Un peu magique, un peu trash, un peu tout, surtout rien. Mastodon

4 Replies to “Vie privée : par où commencer ?”

  1. Pour l’IM je rajouterais Matrix/Synapse en serveur auto hébergé (qui communique sans problème avec d’autres serveurs de même acabit), avec un client du genre ‘Riot’ il (y en a d’autres, mais c’est le plus abouti avec une version navigateur, une Android, une iOS, une desktop (multiplateforme)) et on a des passerelles vers pas mal d’autre systèmes de messagerie… Cerise sur le gâteau : on peut encrypter les conversations de bout en bout et ça fait la voix et la la vidéoconférence (en rajoutant un serveur TURN par dessus Synapse tout de même) C’est mon prochain projet d’install dans ma boite j’attends juste le budget pour le dédié qui va l’héberger 🙂

      1. Merci d’avoir citer mes services.

        Au passage, le but n’est pas que tout le monde auto héberge ces propres services mais que le quidam moyen sache au moins qu’il existe des services alternatifs au GAFAM et autres. Voir l’intérêt de les utiliser et s’y inscrire sera bien plus facile ensuite.

  2. Hello,
    Excellent billet, merci 🙂

    Pour le chat et la visio il y a aussi Tox et Ring.cx qui demandent des permissions nettement moins intrusives sur mobile que Signal et consorts.

    Côté réseaux sociaux, pour ceux qui préfèrent rester entre amis il y a les réseaux off grid comme Secure Scuttlebutt ou Semaphor de chez SpiderOak.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.